Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Journée contre le harcèlement à l’école - 08/11/18
Publié : 10 décembre 2018

Journée contre le harcèlement à l’école - 08/11/18

Nous nous sommes mobilisés lors de la journée du 8 novembre en mettant en place une animation interactive intitulée : « le porteur de parole ».
Qu’est-ce que c’est ?
Le porteur de parole est un temps d’échange visant à recueillir des témoignages sur une question donnée. A partir d’une question rendue publique et affichée sur un panneau, les porteurs de parole suscitent les questionnements parmi les passants, les interrogent, débattent et recueillent leurs propos qu’ils valorisent en les affichant à côté des questions.

Nous avons investi une partie de la cour, pendant les récréations et sur le temps de la demi-pension, avec des panneaux, banderoles, slogans et affiches réalisées par les élèves.

Nous avons fait le choix de soumettre des questions simples :

  • pour toi le harcèlement c’est quoi ?
  • connait-tu différents types de harcèlement ?
  • quelles sont les conséquences du harcèlement ?
  • comment stopper le harcèlement ?

Dans un second temps, plusieurs groupes d’une trentaine d’élèves ont pu visionner le témoignage poignant de Jonathan DESTIN « Le jour où j’ai brulé mon cœur » : https://www.youtube.com/watch?v=RrYt-7gdtDA et un court métrage réalisé par des élèves d’un collège sur les dérives d’internet suivi d’un débat : https://www.youtube.com/watch?v=QyvjkosDTNk&t=7s

Notre objectif, au vu de l’environnement du collège, était d’apporter un maximum d’informations, de permettre aux élèves de débattre entre eux, et surtout de porter leurs paroles.

Au collège beaucoup de non-dits, de micro violences, d’agressivité gratuite. La ville de Clichy est comme un petit village où tout se sait, il fallait présenter une autre manière d’aborder les choses.
Le fait d’impliquer les élèves, de les valoriser (création d’affiches, slogans, choix des mots), de les faire participer à la mise en place du stand, de les responsabiliser sur le matériel, de les écouter, de leur accorder du temps pour communiquer… sont autant d’actions qui permettent de les rendre acteur de leur vie de collégien et de quitter cette position passive face aux évènements dont ils sont parfois témoins.

La libération de la parole est un contrepoids important dans la lutte contre le harcèlement. Cette nécessité d’en parler est revenue de nombreuses fois de la part des élèves. Il est donc important de conserver ces moments d’échanges pour libérer la parole.

A suivre : réalisation d’un blog, forum, continuer les débats sous forme de groupe de paroles afin de poursuivre la réflexion. L’exposition est restée visible durant 2 semaines car nous avons laissé les affiches et autres productions sur un mur de la cour, permettant ainsi un écho de cet évènement.

Halima HABAS
Jonathan PASCUAL
Médiateurs Éducatifs

Documents joints